Lymphocytes d'infiltration tumorale (TIL)

Comptage cellulaire précis et reproductible pour les thérapies cellulaires anti-cancéreuses

Les lymphocytes d’infiltration tumorale (TIL) sont un groupe hétérogène de cellules. Ils comprennent les cellules B, T et les cellules tueuses naturelles (NK). Ils sont caractérisés comme TILs lorsqu’ils migrent de la circulation sanguine vers une tumeur, et se trouvent à la fois dans la tumeur elle-même et dans le stroma l’entourant.

La thérapie TIL est une thérapie cellulaire adoptive qui n’utilise pas des cellules génétiquement modifiées. Les cellules sont en effet simplement isolées des tumeurs du patient, puis amplifiées et réinjectées au patient pour combattre ses tumeurs 1. En culture, l’IL-2 active les TIL, qui peuvent alors détruire activement la tumeur lorsqu’ils sont réintroduits dans le patient.

Bien qu’ils présentent quand même des difficultés, les TIL sont à l’heure actuelle la thérapie cellulaire anti-cancéreuse la plus efficace pour les tumeurs ciblés : La réponse immune antitumorale peut être multiforme, contrairement aux thérapies cellulaires génétiquement modifiées, y compris les thérapies par lymphocytes T à récepteur antigénique chimérique (CAR-T) et CAR-NK.

En outre, les TIL peuvent être utilisés
en tant qu’outil pronostique pour des maladies comme le cancer du sein et les mélanomes 2,3. Lorsqu’on travaille avec des thérapies traditionnelles telles que les chimiothérapies ou des traitements plus récents comme les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire (ICI), les TIL peuvent servir de biomarqueurs pour prédire les résultats des immunothérapies en milieu clinique, et ainsi guider et adapter de façon plus précise le traitement choisi pour le patient.

Difficultés posées par le manque de protocoles standardisés

L’une des difficultés majeures posées par l’utilisation des TIL est qu’ils sont disponibles en petit nombre et difficiles à extraire. Ils ne se trouvent qu’en petit nombre dans le tissu tumoral qu’ils ont infiltré et doivent être extraits à partir de la tumeur elle-même. Il est donc difficile d’obtenir un échantillon de bonne qualité et avec une viabilité élevée.

Lors de l’ablation chirurgicale de la tumeur solide, le temps écoulé entre le moment de l’extraction de l’échantillon et l’isolement des cellules TIL joue un rôle essentiel dans la qualité des cellules thérapeutiques. Un fois extrait du patient, l’échantillon est étudié au microscope afin de comprendre la pathogenèse, puis il est immergé dans une solution tampon, refroidi et ensuite transporté au laboratoire pour que les cellules TIL soient isolées.

Puisque cette approche thérapeutique est encore en cours de développement, il n’existe toujours pas de principes généraux relativement à la préparation des patients, à la manipulation des tissus, au refroidissement cellulaire et à l’isolement des TIL. En outre, les réglementations en matière d’extraction et de fabrication varient d’un pays à l’autre. Ces facteurs rendent difficile la mise en place d’un pipeline de production efficace et conforme, en particulier pour les petites entreprises de biotechnologie. Par conséquent, pour établir les paramètres de procédés, elles ne peuvent que se baser sur les hypothèses les plus probables et les succès antérieurs.

Autrement, les TIL génétiquement modifiés peuvent s’avérer une approche plus bénéfique lors de l’utilisation des TIL dans le cadre des thérapies anti-cancéreuses. Toutefois, les développements dans ce domaine sont encore à déterminer quant à leur utilisation et validité4.

Faire face aux difficultés liées aux processus grâce à un instrument de comptage cellulaire efficace et fiable

Le comptage et l’étude de viabilité cellulaires sont essentiels à chacun des multiples étapes de production de thérapies TIL. Le NucleoCounter® NC-202™ est le compteur cellulaire automatisé de choix des fabricants de thérapies cellulaires car il est fiable et réduit au minimum l’erreur humaine. En outre, les laboratoires et opérateurs peuvent collaborer facilement tout au long du processus de traitement, car l’instrument est validé selon les normes de référence. Cela signifie que tous les instruments comptent de la même manière, quels que soient le lieu et l’opérateur.

Le NC-202™ se sert de la Via2-Cassette™ pour manipuler les échantillons. Pour une plus grande précision et une meilleure reproductibilité des résultats, le volume de la chambre de mesure de la cassette est pré-étalonné et détecté lors de l’analyse de chaque échantillon. Aucune erreur dépendante de l’utilisateur ou du pipetage n’interfèrera avec la génération de données. La Via2-Cassette™ est très sûre car elle évite toute manipulation manuelle ou exposition aux colorants.

Ne perdez pas de temps avec le transfert de technologie

Le NucleoCounter ® est conforme aux normes de sécurité GMP/21 CFR Part 11 et peut être utilisé dès les premiers tests de R&D, et par la suite dans le développement de processus, la fabrication et le contrôle qualité. Cela implique que vous ne perdrez pas de temps avec des procédures opérationnelles standard et transferts de protocoles laborieux, vous pourrez ainsi vous concentrer sur la culture des cellules les plus efficaces afin d’offrir au patient le meilleur résultat possible.

Références

  1. NP Restifo, ME Dudley, S A. Rosenberg: Adoptive immunotherapy for cancer: harnessing the T cell response. Nat Rev Immunol. 2012; 12(4): 269–281. 
  2. LG Radvanyi: Tumor-Infiltrating Lymphocyte Therapy: Addressing Prevailing Questions. Cancer J. 2015; 21(6): 450-64. 
  3. MV Dieci, F Miglietta, V Guarneri: Immune Infiltrates in Breast Cancer: Recent Updates and Clinical Implications. Cells. 2021;10(2):223.
  4. A Jiménez-Reinoso, D Nehme-Álvarez, C Domínguez-Alonso et al.: Synthetic TILs: Engineered Tumor-Infiltrating Lymphocytes With Improved Therapeutic Potential. Front Oncol. 2021; 10: 593848. 

Vidéos

NC-202™ Product Video