Production de protéines

Obtenez des données fiables pour vous permettre de prendre la bonne décision en matière de production

Un article paru dans la revue scientifique Nature Methods commence avec ces mots : « Lorsqu’un chercheur sélectionne une méthode de production d’une protéine recombinante, il se trouve d’emblée devant un éventail déconcertant de choix » 1. Cette affirmation se vérifie dans un domaine où toutes les substances utilisées, des simples peptides jusqu’aux grands complexes multi-protéiques, sont produites dans des systèmes cellulaires issus d’espèces très différentes, incluant aussi bien des lignées cellulaires de bactéries que celles de levures, d’insectes ou de mammifères.
Que vous fabriquiez des anticorps recombinants à des fins diagnostiques ou thérapeutiques ou que vous produisiez des épitopes ou encore des antigènes dans le cadre du développement de vaccins ou biosimilaires à des fins thérapeutiques, le processus de production est le même : Exprimer le gène d’intérêt > Le traduire en protéine d’intérêt > Réaliser les modifications post-traductionnelles optimales > Récolter le produit final. Tout au long du processus, il est essentiel que vous vérifiiez la quantité et la qualité de la matière transformée et, bien sûr, que vous effectuiez un contrôle qualité du produit final.

Quel défi cela pose-t-il ?

Obtenir une numération des cellules précise et déterminer le moment opportun pour passer à l’étape suivante de la chaîne de production peuvent constituer des défis. La numération des cellules n’est pas une mesure exacte et des variations se produiront forcément lors de l’acquisition de données en fonction de la méthode utilisée. Par conséquent, réduire ces variations revêt une importance cruciale.

Que vous cherchiez à optimiser la transfection d’un plasmide/vecteur, à obtenir les modifications post-traductionnelles (y compris la glycosylation) appropriées ou que vous souhaitiez déclencher la sécrétion de protéines en temps opportun, notre technologie NucleoCounter® élimine les erreurs de pipetage et les biais de confirmation dans le cadre de la numération des cellules. C’est la combinaison d’un compteur automatisé de cellules avec la cassette qui confère son caractère unique à ce système. Utilisez l’outil DebrisIndex™ pour surveiller les cycles de production et en tant que paramètre de procédé supplémentaire pour prendre des décisions clés.

Le NucleoCounter® compte tous les types de cellules, de celles du système baculovirus d’insectes aux hybridomes et aux cellules CHO, le tout sans qu’il soit nécessaire d’optimiser les réglages de l’appareil ni d’effectuer un étalonnage. L’appareil est facile à utiliser et fournira le même résultat quels que soient l’utilisateur final et le site. Grâce à NucleoCounter®, vous pouvez facilement mettre en œuvre des protocoles de transfert d’un service à un autre et acquérir des données provenant de différents sites qui peuvent être comparées ans qu’aucun traitement supplémentaire soit nécessaire.
En savoir plus sur :

Bibliographie

  1. S Gräslund, P Nordlund, J Weigelt et al.: Protein production and purification. Nat Methods. 2008; 5(2): 135–146.

Vidéos

NC-202™ Product Video