Réduction de la densité cellulaire dans les doses de sperme de verrat

Économisez jusqu'à 15 à 20 % sur vos dépenses grâce à un compteur de cellules automatisé NucleoCounter® SP-100™.

Le NucleoCounter® SP-100™ est un compteur de cellules unique qui améliore la fiabilité de la numération des spermatozoïdes dans les éjaculats et dans les doses de sperme dilué, ce qui vous garantit des avantages économiques immédiats. Comme son coefficient de variation est inférieur à 3 %, il vous faut moins de cellules lors de la production de doses de sperme pour garantir qu’un nombre minimum spécifique de cellules est présent dans 95 % des doses.

L’utilisation d’un extenseur n’interfère pas avec la haute précision de cet appareil, car il utilise de l’iodure de propidium pour colorer l’ADN directement.

NucleoCounter® SP-100™ offre des avantages économiques

En réduisant le nombre de cellules nécessaires par dose, il permet aux stations verratines de produire plus de doses avec le même nombre de verrats ou de réduire ce dernier.

Abattre les verrats les moins performants vous permettra d’économiser de l’argent sur les aliments, les stalles, les médicaments et autres postes de dépenses. En même temps, l’indice génétique des doses que vous produisez sera augmenté. En règle générale, remplacer un photomètre par le  NucleoCounter® SP-100™ vous permet de réaliser une économie pouvant aller jusqu’à 15 à 20 %.

Ces économies ont été confirmées par de nombreux clients qui utilisent le NucleoCounter® SP-100™, dont Danish Pig Production, qui utilise cet appareil dans toutes ses stations danoises depuis plus de 10 ans. Parmi nos autres clients figurent Topigs Norsvin aux Pays-Bas et en Norvège, PIC au Royaume-Uni et aux États-Unis, Carlo Genetics au Canada, GFS et NORT en Allemagne et CobiPorc en France.

Le graphique 1montre les variations lors de la numération d’une seule dose de sperme effectuée à plusieurs reprises avec un photomètre ou même avec un système CASA. Dans cet exemple, la concentration cible est de 3 milliards de cellules par dose en moyenne. La boîte verte correspond à un coefficient de variation (CV) de ± 5 % par rapport à la moyenne dans laquelle vous voulez vous situer pour générer des données reproductibles. La ligne rouge correspond à 2 milliards de cellules, soit le seuil inférieur de fertilité. Les mesures (les points rouges) varient considérablement en raison des variations engendrées par le photomètre (ou système CASA).

Le graphique 2 illustre les mesures (de la même dose) réalisées avec le NucleoCounter® SP-100™ (les points verts). Le CV du SP-100™ est inférieur à 3 % et, par conséquent, les mesures varient beaucoup moins et se situent bien dans la case verte indiquant un intervalle CV de 5 %.

Les graphiques 3 et 4 montrent que grâce à la meilleure reproductibilité offerte par le NucleoCounter® SP-100™, le nombre moyen de cellules contenues dans une dose peut être réduit. Dans cet exemple, le nombre de cellules peut être réduit à une moyenne de 2,2 milliards de cellules/dose, sans que cela induise un risque d’expédier des doses contenant moins de 2 milliards de cellules, ce qui altérerait la taille de la portée.