Accélérer l'essai d'un traitement respiratoire COVID-19

Thérapie cellulaire mise au point par le Meary Center pour les Thérapies cellulaires et géniques du AP-HP

Au Centre Meary pour les Thérapies Cellulaires et Géniques en France, dirigé par le Professeur Jérôme Larghero, Dr. Guillaume Churlaud et son équipe travaillent à un essai clinique visant au développement d’un traitement des patients COVID-19 (depuis septembre 2020). L’expertise de l’équipe en production cellulaire a été essentielle pour le développement de cette thérapie cellulaire.

En collaboration avec plusieurs équipes de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), ils ont pour objectif de réussir à traiter les patients intubés-ventilés atteints du syndrome respiratoire aigu sévère causé par le coronavirus (SRAS Cov2). Le traitement consiste en trois administrations intraveineuses de cellules stromales mésenchymateuses (CSM) à répéter toutes les 48 heures. Ils espèrent que ce traitement atténuera les symptômes respiratoires des patients et améliorera leur état de santé.

Défis

« Puisque cet essai clinique a été mis en place très vite, nous avons dû faire tout rapidement, y compris la validation de la méthode de comptage des CSM à l’aide du NucleoCounter® NC-200™ », a expliqué le Dr. Guillaume Churchill, lorsque nous lui avons demandé à quels défis son équipe était confrontée dans le cadre de l’essai clinique visant à trouver un traitement contre la COVID-19.

« Avant, nous effectuions le comptage et la mesure de la viabilité cellulaires manuellement à l’aide d’une chambre de comptage [hémacytomètre] et du bleu de trypan. La méthode était rapide, mais nous obtenions des données variables selon l’opérateur. Nous avons également utilisé un cytomètre en flux, qui était reproductible mais qui nécessitait plus de temps. » Découvrez davantage le travail de l’équipe du Centre Meary.

Commentaire d’un utilisateur

« Le NucleoCounter® NC-200™ fournit une méthode qui assure la rapidité, reproductibilité et répétabilité inter-opérateur du comptage cellulaire. D’après notre expérience, c’est un instrument facile à utiliser qui a requis seulement une courte séance de formation avant de pouvoir être utilisé.

Les avantages de ce compteur cellulaire automatisé sont sans aucun doute une acquisition fiable et rapide des données et la conformité de son logiciel à la norme 21 CFR Part 11. Cela vaut bien la mise à niveau du comptage cellulaire manuel car c’est un instrument qui accélère notre essai clinique pour trouver le traitement. »

Dr. Guillaume Churlaud, Centre Meary, dédié aux thérapies cellulaires et géniques

 

Télécharger le Témoignage