Comptage et mesure de viabilité cellulaires

Détection de la population totale et des cellules mortes à l'aide de la cytométrie en fluorescence

  • Comptage et mesure de viabilité cellulaires rapides et pratiques
  • Cohérence entre les instruments, les utilisateurs et les sites
  • Analyse objective – aucune erreur humaine dans la préparation des échantillons
  • Système évolutif conforme aux environnements 21 CFR Part 11/logiciel compatible GMP
  • Un accompagnement personnalisé par nos experts
  • Protocoles spécialisés pour les cellules de mammifères et d’insectes
  • Rapports en PDF automatisés
  • Exportation des données aux formats FCS/ACS (pour le NC-3000™)

Présentation du test de comptage cellulaire et de la mesure de viabilité

À l’aide des cytomètres en images NucleoCounter® , les cellules peuvent facilement être comptées et leur viabilité mesurée. Le NucleoCounter® vous offre une gamme de protocoles répondant aux besoins des types cellulaires et conditions de culture les plus spécifiques, y compris les cellules primaires de mammifères, les lignées cellulaires, les leucocytes, les cellules CHO, les MSC, les iPSC, les PBMC, les hépatocytes, les lymphocytes T, les cellules NK, les CEF, les insectes, les levures, le sang complet, les fractions vasculaires stromales, les microporteurs, les sphéroïdes et les cellules agrégées.

Utilisant la microscopie en fluorescence et l’analyse d’images, les instruments NucleoCounter® automatisent la quantification et la mesure de la viabilité cellulaires. Ils visualisent et quantifient les cellules colorées à l’acridine orange (AO) et au DAPI en vous permettant d’identifier respectivement la population de cellules totale et les cellules mortes. L’utilisation de la fluorescence au lieu de la microscopie en champ clair offre un degré de précision plus élevé, car le NucleoCounter® n’identifiera pas les éléments qui ne sont pas des cellules comme dans le cas de l’utilisation de la microscopie optique.

Le comptage cellulaire et la mesure de viabilité donnent des données cohérentes et reproductibles grâce à des algorithmes performants qui sont constamment améliorés pour garantir des résultats optimaux.

Utilisez le compteur cellulaire optimisé pour vos répondre à vos besoins spécifiques :

Principe du test

Le comptage et la mesure de viabilité cellulaires reposent sur l’utilisation de l’acridine orange (AO), un colorant fluorescent qui sert à détecter les cellules, et le DAPI, un colorant d’acide nucléique qui sert à détecter les cellules non-viables. L’AO est un colorant fluorescent à membrane perméable qui colorie principalement les acides nucléiques, c’est-à-dire toutes les cellules d’un échantillon. Le DAPI ne peut pas traverser une membrane cellulaire, il ne colorie donc que les cellules ayant une membrane plasmique perméable, à savoir les cellules non-viables.

Les deux colorants sont immobilisés dans une cassette d’échantillonnage pour éviter toute interférence de l’utilisateur pendant l’acquisition, la coloration et le chargement des échantillons dans l’instrument NucleoCounter®. Les compteurs cellulaires effectuent une série de contrôles afin de garantir une analyse optimale de l’échantillon. Ils vous disent en outre si l’échantillon contient trop peu ou trop de cellules. Puisque les colorants sont contenus dans la cassette, les utilisateurs ne sont pas exposés à des produits chimiques toxiques et la cassette peut être jetée en toute sécurité après l’analyse.

Résultats du test

Qu’ils soient présentés en tant que simple comptage cellulaire, images fluorescentes ou ensemble complet de données (avec images, nuages de points, histogrammes et valeurs seuils définies), le comptage et la mesure de viabilité cellulaires constituent un protocole rigoureux qui vous fournit toujours le résultat le plus fiable.

Êtes-vous à la recherche d’un outil de comptage et mesure de viabilité cellulaires à utiliser avec nos autres instruments ? Trouvez plus d’informations sur ces instruments :