Test de numération de cellules agrégées

Numération précise des cellules et détermination de la viabilité des cellules hautement agrégées

  • Déterminez le nombre de cellules et la viabilité des cellules agrégées en deux étapes faciles
  • Protocole facile à utiliser grâce à des paramètres prédéfinis
  • Analyse cellulaire rapide et automatisée
  • Un test pour tous les appareils NucleoCounter®
  • Rapports automatisés au format PDF

Présentation du test de numération de cellules agrégées

Les cellules agrégées telles que les cultures en sphères, les cellules souches pluripotentes induites (CSPi) et les lignées cellulaires du cancer du sein posent de grands défis à la numération des cellules. Les cellules individuelles superposées les unes sur les autres sont difficiles à distinguer et leur nombre peut donc être difficile à évaluer correctement pour la plupart des compteurs de cellules automatisés.

Lorsque du bleu de trypan est utilisé pour colorer les cellules dans un hémocytomètre ou un système basé sur le flux utilisant un champ clair, la numération de cellules ou la détermination de la viabilité de cellules fortement agrégées peut être impossible si un amas de 5, 10, 20 ou un plus grand nombre de cellules se forme.

Au lieu de compter les cellules entières, l’appareil NucleoCounter® se concentre sur les noyaux, ce qui vous garantit que les amas n’interfèrent pas avec la numération de cellules et l’évaluation de leur viabilité. À l’aide d’un tampon de lyse conçu avec soin, notre protocole optimisé en deux étapes détermine avec précision le nombre de cellules et la viabilité des cellules fortement agrégées :

  • Première étape : Toutes les cellules sont lysées et comptées à l’aide de DAPI, le colorant fluorescentqui se lie à l’ADN.
  • Deuxième étape : Seules les cellules mortes sont comptées à l’aide du DAPI. En seulement 30 secondes, le NucleoCounter® vous indique le nombre précis de cellules et leur viabilité.

Principe du test

Lors de la lyse cellulaire, la population cellulaire totale et les cellules mortes sont comptées à l’aide de la Via2-cassette™ et l’appareil NucleoCounter® NC-202. Comme les noyaux ne représentent qu’une fraction de la surface totale des cellules, le NucleoCounter® peut distinguer et quantifier de manière fiable les cellules individuelles qui seraient difficiles, voire impossibles, à analyser dans des conditions de champ clair.

Si vous souhaitez procéder à d’autres analyses, en plus de votre numération de cellules et de votre analyse de leur viabilité, vous pouvez colorer les échantillons avec du DAPI et les réactifs de votre choix, puis les analyser à l’aide des NC-slides A2™ et A8™ associées aux NucleoCounter® NC-3000™.

Résultats

Les images illustrent la manière dont le tampon de lyse dissocie les cellules MCF-7 fortement agrégées (panneaux du haut) des cellules CHO-S cultivées sur des microsupports (panneaux du bas).

Dans l’ensemble, le même nombre de cellules totales est présent dans les échantillons, et la distribution uniforme après lyse assure une quantification moins biaisée que lors d’une numération effectuée sur un sous-ensemble aliquote de l’échantillon. Sans lyse, on pourrait observer une grande variation lors de la numération de cellules effectuées à partir de l’évaluation des aliquotes d’échantillon contenant une quantité très importante ou très limitée d’agrégats ou de microsupports.

Les appareils NucleoCounter® utilisent des protocoles variés pour s’adapter à différents types de cellules et d’appareils. Par conséquent, assurez-vous de suivre la notice d’application correspondant à votre appareil et le type de votre échantillon.