Test de vitalité cellulaire

Détection de la vitalité cellulaire et des niveaux de thiol à l'aide de VitaBright-48™

  • Ce test facile à utiliser évalue la santé cellulaire et le stress oxydatif
  • Détection directe du stress oxydatif (état redox)
  • Au total, la réalisation du test prend moins d’une minute
  • Acquisition et analyse au niveau de la cellule unique en une seule étape
  • Protocole facile à utiliser grâce à des paramètres prédéfinis
  • Présentation claire des données avec la fonction Plot Manager
  • Rapports automatisés au format PDF
  • Exportation des données aux formats FCS/ACS

Présentation du test de vitalité cellulaire

Le test de vitalité cellulaire constitue un moyen facile de déterminer le niveau de thiols réduits, tels que le glutathion (GSH). Le GSH est impliqué dans de nombreux processus cellulaires, y compris la désactivation des radicaux libres, l’élimination de la toxicité associée à certains médicaments, la signalisation cellulaire et la prolifération cellulaire.

Le GSH est le thiol de faible poids moléculaire le plus abondant dans les cellules animales. Il est présent à l’état réduit sous forme de GSH et à l’état oxydé sous forme de disulfure de glutathion (GSSG, c’est-à-dire deux molécules de GSH liées par un pont disulfure).

Dans les cellules saines, plus de 90 % du glutathion total est à l’état GSH, mais dans des états pathologiques tels que le cancer, la fibrose kystique, le diabète, le VIH, les maladies neurodégénératives et le vieillissement, on observe une diminution de la quantité de GSH, ce qui entraîne un stress oxydatif pour la cellule. Le stress oxydatif est un indicateur précoce de l’apoptose, c’est-à-dire de la mort cellulaire programmée. Pendant l’apoptose, les niveaux de GSH baissent et peuvent être détectés à l’aide du fluorophore VitaBright-48™.

Principe du test

VitaBright-48™ est un fluorophore breveté qui ne devient fluorescent que lorsqu’il est lié à des thiols réduits (GSH). VitaBright-48™ réagit immédiatement à la présence de thiols lorsqu’il est introduit dans l’échantillon cellulaire et forme alors un produit fluorescent. En quantifiant la fluorescence, il est possible de déterminer le niveau de thiols cellulaires et, par conséquent, d’évaluer la santé cellulaire.

Des diagrammes de dispersion et des histogrammes montrant la distribution des niveaux de thiol dans la population cellulaire, dont l’intensité est mesurée par VitaBright-48™, s’affichent automatiquement une fois l’analyse terminée. En comparant l’intensité VitaBright-48™ d’échantillons de cellules traitées et témoins, il est possible de déterminer la fraction de cellules à faible vitalité, par exemple les cellules apoptotiques ou stressées.

Résultats présentés dans Plot Manager

Des cellules d’hybridome ont été cultivées en l’absence (rangée supérieure) ou en présence (rangée inférieure) d’étoposide, un agent chimiothérapeutique couramment utilisé. Les cellules ont été colorées avec du VitaBright-48™, de l’acridine orange (AO) et de l’iodure de propidium (IP), puis analysées en utilisant le test de vitalité et un NucleoCounter® NC-3000™.

Des diagrammes de dispersion et des histogrammes ont été obtenus à l’aide du logiciel NucleoView™ NC-3000™. Pour délimiter les différentes populations cellulaires, on a recours à des polygones et marqueurs dans les graphiques affichés. Dans cet exemple, l’étoposide provoque une diminution massive du taux de thiols dans une sous-population (c’est-à-dire des cellules présentant une fluorescence VitaBright-48™ de faible intensité), ce qui signifie que sa présence diminue largement la vitalité cellulaire.